Yourte yoga shakti Langoiran

Portrait

  • Déjeuner sur l'herbe...avec Guy !

    Combien de fois, avez-vous haïe toutes ces plantes qui envahissent au fur et à mesure vos jolies plates-bandes de fleurs ou votre potager ?

    Impossible pour vous, en passant devant, de ne pas arracher ces envahisseuses, souvent dépourvues d’intérêts, et d’esthétique !

    Et pourtant, ces plantes dites « mauvaises herbes » qui n’ont malheureusement pas beaucoup d’amis recèlent parfois des vertus insoupçonnées.

    J’ai pu le découvrir grâce à Guy LALIERE, botaniste et naturopathe. Ce fervent défenseur et ami de cette flore souvent méprisée par le genre humain, si nécessaire à la biodiversité de nos villes et de nos campagnes, recherche par un mode de vie adapté et respectueux, à vivre en harmonie avec la nature.

    Ma rencontre avec Guy s’est faite lors d’un séjour « nature » que j’ai effectué durant la semaine au Monastier sur Gazeille en Haute-Loire. Durant ce stage, nous avons eu la chance que ce passionné soit notre guide et nous fasse partager son savoir sur les plantes sauvages comestibles et médicinales.

    En plus des paysages magnifiques, du calme et du soleil qui nous a fait le plaisir de nous accompagner une grande partie de notre séjour, j’ai apprécié la convivialité et l’ouverture d’esprit du groupe.

    Chaque matin, nous partions à la cueillette dans un lieu différent, loin de la pollution. Guy prenait le temps, de nous expliquer l’essentiel, reconnaitre la plante, ses vertus et de quelle façon s’en servir. Nous ne prélevions dans la nature que le strict nécessaire.

    Puis, nous mettions la théorie en pratique.

    D’un coup de baguette magique accompagné d’un peu d’huile de coude, ces plantes dédaignées et parfois hostiles, devenaient l’atout majeur d’une recette de cuisine, d’une tisane, d’une décoction, d’un baume…

    Ensuite, nous nous retrouvions autour d’un verre de vin blanc aromatisé à l'aspérule odorante, tout en dégustant notre pesto d’orties, notre salade de feuilles et de fleurs, notre gratin de berces et nos beignets de plantes sauvages. Chaque jour était une véritable découverte de saveurs inconnues et un retour aux sources avec la nature.

    Repas bio et plantes comestibles

    Nos ancêtres, ne l’oublions pas, étaient des cueilleurs chevronnés qui se nourrissaient et se soignaient principalement avec des plantes. Et il n’y a pas si longtemps encore, dans les régions rurales, ces végétaux étaient régulièrement consommés et utilisés pour leurs vertus médicinales. Actuellement, dans le monde, pour de nombreuses peuplades, ces plantes dites ‘’indésirables’’ sont leur unique source de nourriture et servent de remèdes à ceux qui n’ont pas accès aux soins.

    Enfin, de plus en plus de personnes s’orientent vers un retour au naturel, à la nature. L’intérêt pour les plantes comestibles et médicinales est grandissant. Elles demandent néanmoins des connaissances. Cette science qui s’est perdue peu à peu est aussi un art, l’art de marier les plantes et de les conjuguer, et pour cela, il faut être accompagné par un spécialiste car certaines sont toxiques, dangereuses voire mortelles.

    J’ai eu la chance de rencontrer un personnage atypique, amoureux et respectueux de la nature. Cet épicurien et passionné de botanique m’a transmis humblement l’envie d’aimer encore plus cette terre et de la protéger.

    Merci Guy, merci la vie…

    Namasté

    Patricia, votre enseignante de yoga.

    Si vous voulez découvrir les plantes avec Guy, je vous donne les liens.

    Guy propose plein de façons de se rapprocher de la nature et de la découvrir.

    https://facebook.com/guy.laliere

    https://www.guylaliere.com

    Vous pouvez retrouver un petit guide sur les plantes comestibles avec des recettes sur :  Les Plantes Comestibles cueillette & recettes des 4 saisons de GUY LALIERE aux éditions DEBAISIEUX

    Guide guy laliere

    Lire la suite

  • LE YOGA ET MOI 1/2/3/4


    Je suis enseignante de yoga de l'énergie, certifiée de l'EFY du Sud Ouest.

     

    Je pratique le Yoga depuis 2008.
    Je l'ai découvert alors que je traversais dans ma vie un drame personnel, et, je cherchais une méthode qui pouvait m'accompagner et m'aider.

    Dès les premiers cours, j'ai constaté que j'étais sur le bon chemin. Le chemin du Yoga.

    Au fur et à mesure de ma pratique et de mon évolution, je désirais, de plus en plus étudier cette philosophie Indienne.

    Mon enseignante m'encourageait à me diriger vers une école.

    Mais je n'osais pas sauter le pas.

    Je ne me sentais pas légitime et j'avais bon nombre de barrières qui à cette époque, étaient infranchissables.

    Bizarrement, au même moment, je traversais à nouveau une tragédie et puis à la suite d'une mutation, j'ai déménagé dans le Sud Ouest.

    Je suis arrivée dans une région que je ne connaissais pas du tout, je n'avais aucun repère, pas d'amis, pas de famille.
     
    J'étais dans une période comme on dit, au plus bas !
     
    Mais la vie n'est-elle pas faite de cycles ?
     
    C'est ainsi que fonctionne la nature, non ?
     
    L'impermanence...
     
    Le jour et la nuit, l'été et l'hiver, l'inspire et l'expire, le flux et le reflux des vagues sur la plage...
     
    Alors, j'ai appliqué ce que je savais faire de mieux, du YOGA !
     
    J'ai beaucoup pratiqué, médité.
     
    J'ai posé, un sentiment de gratitude sur chaque circonstance et occasion, que me présentait la vie.
     
    Non pas sur toutes les difficultés que je traversais, mais sur tout ce qu'il y avait de positif dans ma vie à ce moment là.
     
    C'est vrai, que c'est difficile d’apercevoir de la lumière, quand on a l'impression que tout est noir.
     
    J'ai passé aussi de longs moments à me balader dans la nature.
     
    A l'observer.
     
    Tous mes sens étaient en alerte !
     
    Les bruits, les odeurs, les couleurs étaient sources d'émerveillements et d'apaisements.
     
    J'avais le sentiment d'être reliée à tout l'univers, du microcosme au macrocosme.
     
    Je me sentais exactement à ma place avec un énorme ressenti de gratitude.
     
    Merci.
     
    Pendant cette période, chaque jour, je mettais une attention particulière à certains gestes que j'effectuais.
     
    Manger, marcher, boire, lire une histoire à mes enfants étaient faits en pleine conscience.
     
    Bien-sûr, j'ai eu aussi des moments de découragement et de tristesse.
    J'ai beaucoup de gratitude pour toutes les personnes qui prennent le temps de me lire, merci.
     

    Namasté.

     

    Lire la suite

  • Mon premier cours de Yoga en tant qu'élève.

    Je vais vous raconter, ma toute première fois (attention, pas d'idée mal placée !)

    Il était une fois, il y a très très longtemps, une jeune femme qui venait de subir de grosses épreuves.

    Elle était dans le désespoir et le chagrin, rien ne pouvait la consoler.

    Son cerveau fonctionnait à cent à l'heure, elle ressassait constamment.

    Comme elle aurait voulu avoir un bouton Off pour arrêter ce flux de pensées impossible à contrôler !

    Alors, elle chercha une méthode naturelle pour apaiser ce mental qui la torturait.
    Elle chercha, chercha, chercha longtemps mais tout ce qu'elle essaya ne lui convint pas.

    Alors, dans un dernier élan (musique mélodramatique), elle poussa la porte d'une salle communale près de chez elle, où se déroulait un cours de YOGA.

    Elle fut accueillie par le sourire d'une femme d'une soixantaine d'années, mince, les cheveux blanc dont le regard dégageait de la douceur et une certaine bienveillance.

    Elle lui demanda :

    - Que cherches-tu dans le yoga ? (dans le monde du yoga, tout le monde se tutoie)

    Ce qu'elle cherchait ?

    Elle répondit tout simplement, sans long discours :

    - A me calmer !

    L'enseignante ne dit pas un mot, et lui indiqua une place avec un tapis.

    Elle suivit le cours, tant bien que mal en observant les autres et en découvrant tout ces noms de postures bizarres associés : le cadavre, le triangle, la montagne, le chien tête en bas....mais aussi les pranayamas (exercices respiratoires) et tous ces temps d'observation !

    La fin de la séance se clôtura par du yoga Nidra (relaxation méditative)

    Bien-sur, sa première pratique ne fut pas une séance d'introspection.
    Mais quelle surprise, lorsqu’elle se rendit compte que durant cette une heure trente, elle avait cessé enfin de cogiter !

    Namasté.


    Copyright © 2017. Tous droits réservés

     

     

    Lire la suite