Ahimsa - La non-violence

Le 16/04/2023 0

Ahimsa est un terme sanskrit qui signifie la non-violence ou l'absence de violence. Dans la philosophie du yoga, ahimsa est l'un des cinq yamas, qui sont des principes éthiques pour vivre une vie équilibrée et éthique. Ahimsa encourage à éviter toute forme de violence physique, verbale ou mentale envers soi-même ou les autres, y compris les êtres humains, les animaux et l'environnement.

La pratique de l'ahimsa dans le yoga peut être appliquée de plusieurs manières, par exemple, en étant attentive à ses pensées et ses actions pour éviter de blesser les autres ou soi-même, en adoptant une alimentation végétarienne ou végane pour éviter de nuire aux animaux, en prenant soin de l'environnement en adoptant des pratiques écologiques, ou encore en prévenant toute forme de violence verbale ou physique.

En appliquant l'ahimsa, on peut trouver un équilibre et une paix intérieure, tout en respectant et en prenant soin de notre monde et de toutes les formes de vie qu'il contient.
La pratique de l'ahimsa dans le yoga peut être très enrichissante sur le plan personnel, mais elle a également des implications plus larges pour notre société et notre planète.

Au niveau personnel, la pratique de ahimsa peut aider à cultiver une attitude de bienveillance envers soi-même et les autres. Cela peut se manifester par des actions telles que se parler gentiment à soi-même, être bienveillant avec les autres et les animaux, et éviter de se critiquer ou de se juger trop sévèrement. En pratiquant l'ahimsa, on peut également éviter de se faire du mal physiquement, par exemple en adoptant une pratique de yoga douce et respectueuse de son corps.

Sur le plan sociétal, ahimsa peut aider à promouvoir un monde plus pacifique et harmonieux. En évitant la violence verbale ou physique envers les autres, on peut créer des relations plus saines et plus respectueuses. En adoptant une alimentation végétarienne ou végane, on peut contribuer à réduire la souffrance animale et à préserver l'environnement. En adoptant des pratiques écologiques, on peut contribuer à préserver notre planète pour les générations futures.

Enfin, la pratique de l'ahimsa peut être vue comme une étape importante sur le chemin de l'éveil spirituel dans la philosophie du yoga. En cultivant une attitude de non-violence et de compassion envers soi-même et les autres, on peut commencer à percevoir la vie sous un angle plus large et plus profond. Cela peut aider à développer une conscience plus élevée de soi-même et des autres, ainsi qu'un sentiment de connexion avec le monde qui nous entoure.

Ahisma

Ahimsa est un terme sanskrit qui est composé de deux mots : "ahi", qui signifie "non" ou "absence de", et "himsa", qui signifie "violence" ou "nuire". Ainsi, le terme "ahimsa" peut être traduit par "non-violence" ou "absence de nuisible".

L'ahimsa est un concept central dans la philosophie du yoga et dans la tradition spirituelle indienne. Il est considéré comme l'une des valeurs fondamentales à respecter pour atteindre l'épanouissement personnel et spirituel.

L'origine du terme ahimsa remonte à plus de 3000 ans dans la tradition védique de l'Inde ancienne. Il est considéré comme l'un des cinq principes de conduite, appelé les yamas, qui sont mentionnés dans les Yoga Sutras de Patanjali, un texte classique de la philosophie du yoga. Le terme ahimsa est également présent dans d'autres textes sacrés de l'Inde, tels que les Upanishads et la Bhagavad Gita.

Au fil du temps, l'ahimsa est devenu un concept central dans les enseignements de Mahatma Gandhi, leader de l'indépendance de l'Inde, qui a prôné l'utilisation de la non-violence comme moyen de lutte contre l'oppression et l'injustice.

Aujourd'hui, l'ahimsa est considéré comme un concept universel qui peut être appliqué dans différents domaines de la vie, tels que les relations interpersonnelles, l'alimentation, l'environnement et la politique, pour promouvoir un monde plus pacifique et respectueux.

 

Comment appliquer ahimsa sur son tapis de yoga ?

Appliquer l'ahimsa sur le tapis de yoga peut se faire de plusieurs manières. Voici quelques exemples :

Respecter les limites de son corps : Pendant la pratique, il est important de respecter les limites de son corps pour éviter les blessures. Évitez de forcer votre corps au-delà de ses capacités et écoutez les signaux que votre corps vous envoie. Si vous ressentez de la douleur ou de l'inconfort, adaptez la pose ou prenez une pause si nécessaire.

Éviter la compétition : Le yoga n'est pas une compétition. Il est important de se rappeler que chaque corps est différent et que chacun progresse à son propre rythme. Ne comparez pas votre pratique à celle des autres et évitez de vous juger en fonction de votre performance. Concentrez-vous plutôt sur votre ressenti intérieur et sur votre propre évolution.

Etre attentif à ses pensées et à ses paroles : Pendant la pratique, soyez attentif à vos pensées et à vos paroles. Évitez de vous critiquer ou de vous juger trop sévèrement et évitez également les pensées ou les paroles négatives envers les autres. Cultivez plutôt une attitude bienveillante envers vous-même et les autres.

Respecter les autres pratiquants : Pendant la pratique, soyez respectueux envers les autres pratiquants. 
Évitez de vous mettre en avant et respectez l'espace et l'intimité des autres. Évitez également de perturber leur pratique en parlant ou en faisant du bruit. Gardez un comportement calme et respectueux envers les autres pratiquants.

Adapter sa pratique à son environnement : Si vous pratiquez le yoga en groupe, adaptez votre pratique à l'environnement dans lequel vous vous trouvez. Évitez les mouvements brusques ou les postures qui pourraient perturber les autres pratiquants. Respectez également l'espace commun et les équipements mis à votre disposition.
En appliquant l'ahimsa sur le tapis de yoga, vous pouvez contribuer à créer un environnement calme et respectueux, propice à la pratique du yoga. Vous pouvez également ajouter votre pratique personnelle en cultivant une attitude de bienveillance envers vous-même et les autres.

Ahimsa dans les postures de yoga

Ahimsa est un concept central dans la pratique du yoga et peut être intégré dans toutes les postures de yoga.

Ahimsa implique de pratiquer les postures de yoga avec compassion et sans violence envers soi-même et les autres. Cela signifie que vous devez être attentif aux signaux de votre corps et éviter de forcer au-delà de vos limites. Il est important de respecter votre corps et de pratiquer avec bienveillance envers vous-même.

Voici quelques exemples de postures de yoga qui peuvent être pratiquées avec l'esprit d'ahimsa :

Shavasana (la posture du cadavre) : Cette posture de relaxation finale est souvent considérée comme la plus importante dans la pratique du yoga. En pratiquant savasana avec l'esprit de d'ahimsa, vous pouvez vous donner l'espace et le temps nécessaires pour vous reposer et vous rétablir.

Tadasana (la posture de la montagne) : Cette posture debout peut être pratiquée avec l'esprit d'ahimsa en étant attentif aux sensations de votre corps et en évitant de vous forcer à adopter une posture qui ne vous convient pas. En vous tenant debout en Tadasana, vous pouvez vous concentrer sur votre respiration et être conscient de votre alignement corporel. Vous pouvez pratiquer Tadasana avec l'esprit de l'ahimsa en vous rappelant de ne pas vous forcer dans la posture et de respecter les limites de votre corps.

Balasana (la posture de l'enfant) : Cette posture peut être pratiquée avec l'esprit d'ahimsa en vous permettant de vous reposer et de vous détendre. Si vous vous êtes fatigué ou que vous avez besoin d'une pause, vous pouvez vous mettre dans cette posture et respirer profondément. En vous concentrant sur votre respiration, vous pouvez vous libérer de toute tension ou de toute pression dans votre corps et votre esprit.

Trikonasana (la posture du triangle) : Cette posture peut être pratiquée avec l'esprit d'ahimsa en étant conscient de votre alignement corporel et en évitant de vous forcer à aller au-delà de vos limites. En pratiquant Trikonasana, vous pouvez vous concentrer sur l'ouverture de votre poitrine et de vos hanches, tout en veillant à ne pas forcer sur vos articulations. Vous pouvez pratiquer Trikonasana avec l'esprit de l'ahimsa en écoutant votre corps, en respectant vos limites et en évitant de vous blesser.

En plus de ces postures, toutes les autres postures de yoga peuvent être pratiquées avec l'esprit d'ahimsa. Il s'agit de pratiquer avec compassion envers soi-même et en évitant de se blesser ou de causer des douleurs inutiles. En étant conscient de votre corps et de vos limites, vous pouvez pratiquer le yoga de manière saine et bénéfique pour votre bien-être physique, mental et émotionnel.

Patricia Laforse Ryo sonothérapeute yoga shakti

L'antidote anti-stress

Le 24/03/2022

La sonothérapie ou thérapie par les sons est un alliage de musique, de relaxation et de soins énergétiques. 
C’est une méthode douce de relaxation profonde qui fait appel aux sons et aux vibrations sonores d’instruments, pour générer du bien-être, de l'harmonie et agir en délicatesse sur le corps et l'esprit. Cette thérapie est dite « holistique » car elle envisage l’individu dans sa globalité.  
Elle est pratiquée depuis des millénaires au Tibet, au Népal et en Inde. 
Les sons n’ont pas tous la même action, certains calment et apaisent et d’autres dynamisent. 
La sonothérapie peut utiliser la voix, des instruments en métal (bols tibétains, gong et diapasons) des instruments en cristal (vaisseaux, pyramides, cloches) mais aussi d’autres outils comme les carillons, tambours, bâtons de pluie etc…

Lors d’une séance individuelle, certains de ces instruments peuvent entourer le consultant. Cet enveloppement par les sons est appelé bain sonore. C’est une immersion relaxante et insolite dans une harmonie de tonalités et de vibrations aux vertus différentes. Elle permet d’atteindre un état modifié de conscience, semblable à celui de la méditation.
Les résonnances des instruments activent dans notre cerveau les ondes cérébrales bénéfiques à la détente et à la sérénité, qui sont produites lors de la méditation. Cet influx nerveux circule de façon rythmique. Mesuré par un électroencéphalographe (EEG) il se traduit en ondes.  
L’intensité de l’activité cérébrale se manifeste par des fréquences en hertz.
Utiliser en séance collective, le bain sonore peut-être comparé à un concert méditatif. 

L'observateur observé

Clichés !

Le 05/06/2018

A la une de certaines revues de yoga, on retrouve régulièrement les mêmes clichés, une femme mince, souple et exécutant une posture avancée de yoga. 

Imaginez, le nombre de clichés véhiculés par un seul cliché ! (je sais, le jeu de mot est pas mal !)

Bon nombre de personnes ne pousseront jamais les portes d’un studio de Yoga à cause de cela.  Comme elles ne s'identifient pas à l’image que ces magazines renvoient, elles se mettent volontairement en retrait et ne s’autorisent pas à tenter l’expérience. Elles s’imaginent surement que tous les individus qui pratiquent le Yoga ressemblent aux photos des magazines.

Or, il suffit d’observer les personnes qui gravitent autour de nous et qui pratiquent le yoga pour découvrir que dans la majorité des cas, ces gens ne concordent pas vraiment aux photos qui font la une des magazines. Ils ne sont pas super souples, pas toujours sveltes et n'ont, pour la plupart, aucun équilibre sur les mains !

Le fait de se cacher derrière des clichés offre aussi des prétextes à nos peurs. 

La peur de ne pas être à la hauteur, de se comparer et d’affronter le regard de l’autre est un frein extrêmement puissant à toutes motivations.

Ma pratique du yoga m’a apprise à ne pas m’arrêter sur les apparences mais à aller au-delà.
 

Ainsi, quand je pratique une posture, ce qui compte, ce n’est pas la finalité de la posture, mais le chemin par lequel j’y suis arrivée.

Namasté.

Votre enseignante de Yoga.

Patricia.

Recette 1

Salade de fruits et yaourt grec

Le 30/04/2023

Cette recette de salade de fruits et yaourt grec peut servir environ 2 à 3 personnes. Si vous avez plus de convives, vous pouvez facilement doubler ou tripler les quantités d'ingrédients pour préparer une plus grande quantité de ce dessert savoureux et sain.

Ingrédients:

- 1 tasse de yaourt grec nature
- 1 cuillère à soupe de miel
- 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille
- 2 tasses de fruits mélangés de votre choix (fraises, bleuets, kiwi, mangue, ananas, etc.)
- 1/4 tasse de noix hachées (amandes, noix de cajou, noix, etc.)
Instructions:

- Dans un bol, mélanger le yaourt grec, le miel et l'extrait de vanille jusqu'à ce que le mélange soit lisse.
- Ajouter les fruits mélangés et les noix hachées au mélange de yaourt grec et mélanger délicatement pour les enrober.
- Répartir la salade de fruits dans des bols individuels et servir immédiatement.


Cette recette est une excellente option pour un dessert sain et rafraîchissant. Le yaourt grec apporte des protéines et des probiotiques, tandis que les fruits et les noix fournissent des vitamines, des fibres et des graisses saines. Vous pouvez également personnaliser la recette en utilisant vos fruits et noix préférés. Bon appétit!

 

Yoga philosophie indienne yama niyama ahimsa non-violence Patanjali yoga sutra

Ajouter un commentaire