Yourte yoga shakti Langoiran

LE YOGA ET MOI 1/2/3/4


Je suis enseignante de yoga de l'énergie, certifiée de l'EFY du Sud Ouest.

 

Je pratique le Yoga depuis 2008.
Je l'ai découvert alors que je traversais dans ma vie un drame personnel, et, je cherchais une méthode qui pouvait m'accompagner et m'aider.

Dès les premiers cours, j'ai constaté que j'étais sur le bon chemin. Le chemin du Yoga.

Au fur et à mesure de ma pratique et de mon évolution, je désirais, de plus en plus étudier cette philosophie Indienne.

Mon enseignante m'encourageait à me diriger vers une école.

Mais je n'osais pas sauter le pas.

Je ne me sentais pas légitime et j'avais bon nombre de barrières qui à cette époque, étaient infranchissables.

Bizarrement, au même moment, je traversais à nouveau une tragédie et puis à la suite d'une mutation, j'ai déménagé dans le Sud Ouest.

Je suis arrivée dans une région que je ne connaissais pas du tout, je n'avais aucun repère, pas d'amis, pas de famille.
 
J'étais dans une période comme on dit, au plus bas !
 
Mais la vie n'est-elle pas faite de cycles ?
 
C'est ainsi que fonctionne la nature, non ?
 
L'impermanence...
 
Le jour et la nuit, l'été et l'hiver, l'inspire et l'expire, le flux et le reflux des vagues sur la plage...
 
Alors, j'ai appliqué ce que je savais faire de mieux, du YOGA !
 
J'ai beaucoup pratiqué, médité.
 
J'ai posé, un sentiment de gratitude sur chaque circonstance et occasion, que me présentait la vie.
 
Non pas sur toutes les difficultés que je traversais, mais sur tout ce qu'il y avait de positif dans ma vie à ce moment là.
 
C'est vrai, que c'est difficile d’apercevoir de la lumière, quand on a l'impression que tout est noir.
 
J'ai passé aussi de longs moments à me balader dans la nature.
 
A l'observer.
 
Tous mes sens étaient en alerte !
 
Les bruits, les odeurs, les couleurs étaient sources d'émerveillements et d'apaisements.
 
J'avais le sentiment d'être reliée à tout l'univers, du microcosme au macrocosme.
 
Je me sentais exactement à ma place avec un énorme ressenti de gratitude.
 
Merci.
 
Pendant cette période, chaque jour, je mettais une attention particulière à certains gestes que j'effectuais.
 
Manger, marcher, boire, lire une histoire à mes enfants étaient faits en pleine conscience.
 
Bien-sûr, j'ai eu aussi des moments de découragement et de tristesse.
J'ai beaucoup de gratitude pour toutes les personnes qui prennent le temps de me lire, merci.
 

Namasté.

 

LE YOGA ET MOI suite et fin

Bien-sûr, j'ai eu aussi des moments de découragement et de tristesse.

Mais, j’ai remarqué que dix ans après mon premier cours de Yoga, j’ai le recul nécessaire, pour me détacher de certaines de ces pensées, ces fameuses vrittis qui engendrent la souffrance (kleshas).

«  La souffrance, c’est l’intrusion dans le présent du passé ou de l’avenir, chargés de souvenirs ou de projections qui altèrent la perception de la réalité ».                                                                                                                                  Yoga Sutra de Patanjali. Françoise Mazet.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, même si c'est une merveille de la nature, notre mental a souvent le chic pour nous mettre en souffrance.

Il cogite, nous fait douter, nous juge, nous rabaisse, etc...(mon blog ne va plaire à personne, je suis nulle, je ne vais pas y arriver…)

Encore plus encore, quand nous traversons une période difficile de notre existence.

Tous les aspects, que nous jugeons négatifs deviennent dominants. Balayant d'un revers de la main, tout le positif !

Plus rien ne va !

Le sentiment d'être pris, dans une espèce de spirale nous envahit ! Une spirale, sans fond, sans fin !

J'ai traversé à plusieurs reprises, ce genre d'épisodes. Régulièrement, elles réapparaissent, mais, je ne les laisse plus m’inonder autant qu’avant.

Certains obstacles de notre vie sont là, pour nous faire avancer, je sais c’est un paradoxe !

Et pourtant, comme je l'écrivais auparavant, rien n'est permanent.

Tout passe, s'atténue ou change. Rien, absolument rien, n'est immuable !

Chaque personne possède une résistance au changement plus ou moins variable.

Evidemment, le temps est un allié très efficace dans les moments difficiles.

D’après mon expérience, je ne pense pas que l'on puisse accélérer ces périodes de réadaptation et d'acceptation car chacun d’entre nous, a besoin d’un temps, plus ou moins long pour admettre et accueillir les transitions qui modifient le cours de leur vie.

L'Art de la vie consiste en une réadaptation en une réadaptation constante au milieu." Okakura Kakuzo

Accepter que les choses ne soient plus telles que nous les percevions et s'adapter à la nouvelle situation, qui n'est peut-être pas celle que nous désirions.

 

''En avoir plein le dos ! ''

Tout le monde connait cette expression. Cette sensation de pesanteur, de poids, que l'on trimballe toujours avec soi.

Les maux, des mots.

 

''Le drame d'une vie peut toujours être exprimé par la métaphore de la pesanteur. On dit qu'un fardeau nous est tombé sur les épaules. On porte ce fardeau, on le supporte ou on ne le supporte pas, on lutte avec lui, on perd ou on gagne.''

 

L'insoutenable légèreté de l'être - Milan Kundera

 

J'ai longtemps souffert de douleurs au niveau du dos.

Mes lombaires mais aussi mes cervicales se sont jouées, chacune leur tour, de moi !

Ma première lombalgie est apparue à l’âge de 16 ans ! Je revenais d'un séjour en Normandie.  Je me souviens avoir fait le trajet de retour en étant dans l'impossibilité de m'asseoir complètement dans le siège de la voiture. Chaque défaut de la route, faisait écho à ma douleur.

Le corps raconte, communique, s'exprime ! Il nous oblige, à le prendre en considération. Il nous transmet des messages, tente d’attirer notre attention de faire comprendre que quelque chose cloche ou au contraire, que tout est en adéquation.

Certains signes ne sont pas évidents, et pour d’autres, ils sont à l’inverse, très éloquent, comme la douleur.

J’ai observé aussi que nous avions tendance à mettre sous le tapis, nos soucis et nos traumatismes, en espérant qu’un jour, ils disparaissent. Et, un jour, inéluctablement, des maux (psychiques ou physiques) apparaissent. Comme si, tout ce que nous avions tenté de cacher, remontait à la surface !

 

Bien avant que je ne commence le Yoga, je n'avais pas encore fait de lien entre le corps et l'esprit. Mais trente ans après, je sais que les deux sont indissociables.    

Le Yoga m’apprend chaque jour, à respecter et à connaitre mes limites, afin de ne plus les dépasser. J’ai délaissé l’exigence du ‘’encore plus’’ et du ‘’plus vite’’. J’aime, cet esprit de non-compétition, de non-violence.

Par le Yoga, j’ai rééquilibré mon corps, mon mental et ma vie.

Namasté.

Copyright © 2017-2021. Tous droits réservés



 

Dernières infos...

 

Les cours collectifs sont terminés et reprennent à partir du lundi 6 septembre.? ?‍♀️

La  journée portes-ouvertes aura lieu le samedi 4 septembre de 11h00 à 18h30si vous souhaitez venir me rencontrer, je serais ravie de vous recevoir.

Cette journée est l'occasion de :

Je vous souhaite un très bel été ressourçant et vous retrouve très bientôt ! ?

Le cabinet de sonothérapie ainsi que les cours particuliers et événements réouvrent le lundi 16 août.

Namasté! ?

Patricia.