relaxation

Patricia Laforse Ryo sonothérapeute yoga shakti

L'antidote anti-stress

Par Le 24/03/2022

La sonothérapie ou thérapie par les sons est un alliage de musique, de relaxation et de soins énergétiques. 
C’est une méthode douce de relaxation profonde qui fait appel aux sons et aux vibrations sonores d’instruments, pour générer du bien-être, de l'harmonie et agir en délicatesse sur le corps et l'esprit. Cette thérapie est dite « holistique » car elle envisage l’individu dans sa globalité.  
Elle est pratiquée depuis des millénaires au Tibet, au Népal et en Inde. 
Les sons n’ont pas tous la même action, certains calment et apaisent et d’autres dynamisent. 
La sonothérapie peut utiliser la voix, des instruments en métal (bols tibétains, gong et diapasons) des instruments en cristal (vaisseaux, pyramides, cloches) mais aussi d’autres outils comme les carillons, tambours, bâtons de pluie etc…

Lors d’une séance individuelle, certains de ces instruments peuvent entourer le consultant. Cet enveloppement par les sons est appelé bain sonore. C’est une immersion relaxante et insolite dans une harmonie de tonalités et de vibrations aux vertus différentes. Elle permet d’atteindre un état modifié de conscience, semblable à celui de la méditation.
Les résonnances des instruments activent dans notre cerveau les ondes cérébrales bénéfiques à la détente et à la sérénité, qui sont produites lors de la méditation. Cet influx nerveux circule de façon rythmique. Mesuré par un électroencéphalographe (EEG) il se traduit en ondes.  
L’intensité de l’activité cérébrale se manifeste par des fréquences en hertz.
Utiliser en séance collective, le bain sonore peut-être comparé à un concert méditatif. 

20200404 160023

La méditation

Par Le 20/04/2020

Qui n’a pas rêvé le jour où notre esprit est agité et tourne en boucle, d’avoir un dispositif permettant de mettre ce bavardage mental sur le bouton off ?

Pour beaucoup de personne dans cette situation, la méditation serait la solution miracle et permettrait au mental de se taire.

 Mais comment obtenir ce désert mental ? Ce vide ? Ce calme si agréable ?

 Avez-vous déjà tenté l’expérience de supprimer ou de bloquer chaque pensée qui se présente à vous ?

Bien évidemment, c’est une idée fausse de croire que la méditation consiste à faire le vide dans sa tête. Je comprends la frustration et la déception des personnes qui ont tenté un jour l’exploit de tenir plus d’une minute, la tête exempte de pensées.

Comme vous avez pu le remarquer, on ne peut pas arrêter de cogiter juste parce qu’on l’a décidé ou voulu, cela nous est tout simplement humainement impossible. Je ne dis pas non-plus, que la pensée ne s’arrête jamais, mais si elle le fait, c’est de son propre chef. Penser est une activité naturelle de l’esprit, et le cerveau, merveilleuse machine à idées, réflexions et analyses, ne s’arrête jamais de produire. Tenter de le faire taire serait une quête désespérée qui finirait en échec. C’est pourquoi rien ne sert de lutter contre ce bavardage mental. Le plus simple, c’est d’accepter sa présence.

Mais alors, vous allez me dire qu’il faut tout bonnement se résigner.

Pourtant, accepter ce n’est pas se résigner, c’est juste l’étape qui précède un choix d’action plus adapté. Quand des pensées traversent votre esprit lorsque vous méditez, laissez-les aller et venir si elles le souhaitent, contentez-vous de les observer sans juger, sans leur prêter d’attention, ne vous laissez pas entrainer et harponner par quoi que ce soit (émotion, idée, image…) et ne vous identifiez pas à elles. Soyez simplement un témoin. C’est comme se rendre au cinéma et regarder un film où l’on observe juste l’image sur l’écran.